Le HMO 6'Sialyllactose joue un rôle clé dans le développement du cerveau des souris en début de vie

Mar 26,2021

Une étude préclinique récente menée par Hauser et al. soutient le concept selon lequel la présence en début de vie d'oligosaccharides du lait maternel (HMO), en particulier du 6'sialyllactose (6'SL), dans l'alimentation peut être bénéfique pour le développement du cerveau et améliorer, ultérieurement dans la vie, les fonctions cérébrales associées, telles que l'attention, l'apprentissage/la mémoire et même probablement réduire l'impulsivité.

Les HMO sont le troisième composant le plus important du lait maternel et sont considérés comme jouant un rôle important dans le développement du cerveau. Les preuves issues d'études précliniques suggèrent qu’une supplémentation en HMO sialylés pendant la lactation augmente les taux de gangliosides cérébraux, améliore la cognition et réduit l'anxiété chez les rongeurs.

Par conséquent, Hauser et al. du Centre de recherche Nestlé (Suisse), en collaboration avec l'Istituto Superiore di Sanità, (Italie), ont mené une étude préclinique afin d’étudier les effets neuro-comportementaux à court terme et à long terme sur un élevage de souris knock-out dont le lait ne contient pas de 6'SL, par délétion du gène St6Gal1 (sialyl-transferase gène 1). L'équipe de recherche a utilisé un schéma nourricier croisé, entre les souris knock-out St6Gal1 et les souris de type sauvage, ce qui permettait de distinguer les effets médiés par l'absence de 6'SL dans le lait chez les souris ou par la délétion du gène St6Gal1 chez leurs petits. Chez la progéniture devenue adulte, les chercheurs ont mesuré l'attention, l'apprentissage, la mémoire et l'impulsivité à l'aide d'une batterie de tâches et de tests comportementaux.

Les chercheurs ont observé que l'absence de 6'SL dans le lait entraînait des modifications de divers paramètres neurologiques et cognitifs, notamment un déficit d'inhibition de la prépulsion, un ralentissement de l’apprentissage des tâches liées à l'attention, des réponses tardives à plusieurs tâches cognitives et une augmentation de l'activité locomotrice chez la progéniture adulte. En outre, avec la délétion du seul gène StGal1 dans la progéniture, une acquisition retardée des tâches liées à l'attention, un déficit de reconnaissance d'objet et une réduction de l’alternance spontanée ont été observés dans le labyrinthe en T, un outil d'analyse de la cognition utilisé dans les études chez l’animal.

Hauser et son équipe ont conclu que le 6'SL administré tôt dans la vie peut être bénéfique pour le neuro-développement et améliorer les fonctions cérébrales associées chez l'adulte. Selon l'équipe de recherche, le microbiote intestinal, via l'axe intestin-cerveau, est le médiateur le plus probable de ces effets bénéfiques, soit par le biais des métabolites de 6'SL, soit par des modifications de la composition du microbiote intestinal proprement dit, en raison de l'impact différentiel de 6'SL sur une population bactérienne spécifique.

 

Source : Hauser J, Battistoni M, Steiner P, Macri S. Presence of 6’SL during lactation promotes attention, learning/memory and reduces impulsivity in the adult offspring in mice. Abstract presented at the 51st Annual Meeting of ESPGHAN; May 9-12, 2018 Geneva, Switzerland; published in JPGN, 66(Suppl 2):899.